Pierre Messmer :

Désinformation et opacité sur
le nucléaire "civil" et militaire

MessmerUDR73.jpg (29662 octets)
Pierre Messmer : ami de l'atome, ennemi de la Démocratie

Quand quelqu'un décède, il est d'usage de lui tresser des louanges. Hé bien non ! Il est légitime et nécessaire de rappeler les graves fautes commises par Pierre Messmer concernant la mise en oeuvre des programmes nucléaires français tant "civil" que militaire.

Concernant le nucléaire dit "civil" : c'est le premier ministre Pierre Messmer qui, en 1974, a lancé de la façon la plus antidémocratique possible la construction du parc français de centrales.

Aucune consultation de la population, ni même des parlementaires, décisions imposées par la force, à grand renfort de compagnies de CRS, de coups de mattraques et de gaz lacrymogènes.

CRS-nucleaire.gif (52793 octets)

L'industrie nucléaire n'existe en France que par l'opacité et le coup de force totalitaire. Merci Messmer !

Concernant le nucléaire militaire : Pierre Messmer fut un des plus sûrs alliés de l'armée dans l' "autre" mensonge nucléaire d'Etat, la contamination des populations locales et de nombreux vétérans du CEA, lors des essais atomiques en Algérie et dans le Pacifique.

Pourtant, assistant le 1er mai 1962 au tir dit "Beryl", Pierre Messmer a été irradié avec de nombreuses autres personnes, suite à l'effondrement de la montagne sous laquelle avait eu lieu l'explosion.

essai_nucleaire.jpg (42206 octets)

Chanceux, Pierre Messmer s'est porté comme un charme jusqu'à 91 ans, mais il a hélas soutenu l'armée et le CEA dans son entreprise (encore en cours actuellement) de négation des souffrances des très nombreux "indigènes" et vétérans de l'armée qui ont été irradiés lors des essais nucléaires français.

En résumé, Pierre Messmer fut un des pires membres du lobby nucléaire, piétinant allègrement la démocratie et la vérité afin d'imposer la loi de l'atome. En résumé, un sale type.


Autres sites :

http://christian.gerondeau.free.fr http://infirmieres.bulgares.free.fr